Ce dont rêvent les bénévoles lundi

Afficher l'image d'origine

Vous les verrez hagards, mal rasés, inquiets, distraits mais bienveillants. Ils sont sur le pont depuis des jours. Ils pensent balises, tracé, accueil, chrono, commandes, organisation… Ils n’ont pas pris de repas normaux depuis plusieurs jours, dormi par intermittence, pas beaucoup, se réveillant avec une idée, un oubli. Ils pensent aussi à lundi et à leur journée de travail qui va suivre, les retours difficiles d’information d’après course. Ils seront à votre écoute.  Sans eux, pas de course. Ça vaut presqu’un grand défi sur la durée. On a une pensée pour chacun d’eux.

Les commentaires sont fermés.